Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021 2022

ATELIER FUSAIN

Publié le par ESC 2nde

Dans le cadre de notre cour d’ESC, nous avons réalisé un dessin au fusain grâce à l’aide d’un intervenant, M. Gonzalo Etxeberria. Cela consistait à réaliser une œuvre personnelle, qui représente la culture de notre commune.

Dans un premier temps, nous avons fait des recherches sur notre commune. Ensuite nous avons du trouver une photo d’un monument « historique » , d’un paysage ou d’un élément autre de notre commune qui représente son patrimoine culturel.

Notre professeur d’ESC nous a guidé, ainsi que Gonzalo qui nous a donné des conseils sur le choix du dessin ainsi que sur les différentes techniques à appliquer.

Enfin, nous avons laqué nos dessins et 90 œuvres ont été  exposées au self du lycée.

 

Le jeudi 16 Juin, nous avons également fait la visite des deux châteaux de Mauléon

Visite du château d’Andurain de Maytie :

Nous avons été accueillis par sa propriétaire Mme Defabrège, ainsi que sa sœur qui nous a raconté l’histoire du château et fait visiter les pièces principales, toutes richement décorées.

Nous avons pu aussi admirer la charpente réalisée par des charpentiers de Marine et qui est classée aux monuments historiques, tout comme deux des cheminées en stuck situées dans un salon et une chambre du château.

 

Visite du château fort :

On a été accueillis par M. Joel Larroque qui nous a raconté toute l’histoire du château et les procès en sorcellerie dont étaient victimes les femmes à l’époque, qui étaient brûlées vives !

On a visité les cachot, la prison, la cuisine, la chambre et la salle à manger, sans oublier de faire le tour du chemin de ronde ! On a pu voir des objets retrouvés (cuillères, anciennes pièces de monnaie ..) lors de fouilles qui sont encore en cours, puisque des pièces souterraines ont été découvertes,.

Le château n’a sûrement pas encore tout dévoilé !

 

Après l’effort, le réconfort !

 

Publié dans 2021 2022

Partager cet article
Repost0

PROJET D’ANIMATION

Publié le par 2nde SAPAT

La classe de Seconde SAPAT a réalisé un projet d’animation pour les résidents de l’EHPAD de Mauléon.

Nous avons dans le cadre des cours d’ESC, créé des jeux de société adaptés aux personnes âgées et organisé notre venue dans l’établissement.

L’après-midi d’animation a eu lieu le Mardi 14 juin. Nous avons joué ensemble aux différents jeux créés qui favorisaient la mémoire, la motricité et les souvenirs… etc. Nous avons ensuite partagé un goûter que nous avions préparé pour les résidents, le matin même en cours de cuisine pédagogique.

L’après-midi fut très agréable. Nous avons eu un excellent contact avec Cathy l’animatrice. Les résidents étaient ravis de nous rencontrer, d’autant qu’avec le covid, depuis 2 ans, ils avaient eu rarement l’occasion de « casser » la routine et rencontrer de nouvelles personnes.

Ce fut pour nous un projet et une après-midi instructifs et les personnes âgées ont été adorables et ravies, comme nous !

 

Publié dans 2021 2022

Partager cet article
Repost0

La vie dans tous les sens

Publié le par MP6

Dans le cadre du BAC Pro SAPAT, nous avons réalisé en autonomie un projet, par le biais du module MP6.

Le projet s’est déroulé le 17 mars 2022, l’après-midi, à l’école de la basse ville, de Mauléon Licharre. Chaque atelier durait trente minutes et il y avait 17 enfants qui étaient répartis en 3 groupes de 3 et 2 groupes de 4. Nous leurs avions distribués un carnet chacun qu’ils utilisaient pour chaque activité. Il y avait un atelier pour la vue, un pour le toucher, un pour l’odorat, un pour le goût et le dernier pour l’ouïe.

Après la réalisation du projet, nous leurs avons offert un goûter. Durant les cinq activités, les enfants étaient joyeux et très impliqués.

 

Publié dans 2021 2022

Partager cet article
Repost0

Parcours culture sur le paysage

Publié le par Estela et Alban 3ème A

Au cours de l’année, les deux classes de 3èmes avons travaillé sur le thème du paysage dans des matières différentes : en ESC, en EPS et en EPI2

 

En cours, nous avons :

  • Fait des maquettes sur le thème de l’île déserte de Robinson Crusoé (EPI2)
  • Vu les différentes catégories de patrimoine (ESC)
  • Découvert les techniques photographiques (ESC)

Nous avons aussi beaucoup marché :

Septembre : Rando 1 : une randonnée à Menditte de 2.5 km effectuée par tous les élèves pendant la semaine d’intégration .

Octobre : Rando 2 : une randonnée à Mauléon sur le patrimoine de 3.5 km où nous avons pris en photos le domaine d’Aguerria, le lavoir de Licharre, le fronton des Allées, le Château d’Andurain, le château fort et le fronton de la haute Ville.

Décembre : Rando 3 : une randonnée dans la forêt de Chéraute de 4.5 km où nous sommes partis de la plateforme des bus vers le bal trap en passant par le bois.

Mars : Rando 4 : une randonnée à Iraty de 5.5 km où nous avons marché grâce à une carte et pique-niqué sur un col pour manger. Nous avons pris des photos en utilisant les techniques vues en cours.

Publié dans 2021 2022

Partager cet article
Repost0

Forum post-troisième

Publié le par Gaetan, Julie et Clara élèves de TSAPAT (module MP6)

Le Forum post-troisième s’est déroulé au lycée le jeudi 10 février, à partir de 14 heures, en salle E4.. Nous avons accueilli les professionnels et les élèves des classes de terminale, pour leur présenter les objectifs de ce projet. Nous avons organisé différents ateliers pour chaque métier et  chaque filière.  Il y avait deux élèves, représentant chaque filière du lycée (CGESCF, CGEA, SAPAT et TCVA). Le directeur du lycée de Sauveterre est venu présenter un nouveau bac. Un commandant de la marine, deux aides- soignants, un infirmier, un cuisinier et deux boulangers-pâtissiers ont expliqué leur métier, par atelier.  A 14 heures, nous avons accueilli les élèves de 3ème du lycée, que nous avons répartis, par petits groupes. Un roulement entre les ateliers s'effectuait toutes les 10 minutes, afin que tous les élèves puissent découvrir chaque métier et chaque filière. Chacun d'entre eux a pu poser des questions, si besoin. D'après le bilan réalisé, tous les participants étaient ravis de ce projet, aussi bien les professionnels que les élèves.

 

Publié dans 2021 2022

Partager cet article
Repost0

Les Évents au LARPS

Publié le par Classe de Terminale SAPAT Léa Rondot, Lucile Rouglan, Alicia Peyre et Célia Huvelin

Nous avons accueilli les Évents de Rivehaute durant la journée du mardi 1er mars 2022.


Le matin nous avons présenté le chenil avec deux élèves de terminale de la filière CGECF (Conduite et Gestion d'une Entreprise du Secteur Canin et Félin), puis nous avons continué sur l’animalerie avec deux élèves de la filière TCVA (Technicien Conseil Vente en Animalerie). Pour finir nous leur avons présenté la ferme avec deux élèves de la filière CGEA (Conduite et Gestion d'une Entreprise Agricole).
Les invités étaient très contents de cette matinée, nous avons poursuivi par un repas que nous avons partagé au self.
L’après-midi nous avons réuni les élèves des Évents, avec des élèves de troisième du LARPS, pour un atelier cuisine. Durant le temps de cuisson, nous avons fait des jeux et pour finir nous avons dégusté nos petits plats, pour le goûter.


 

Publié dans 2021 2022

Partager cet article
Repost0

Article publié depuis Overblog

Publié le par CDI - LARPS

 

Publié dans 2021 2022

Partager cet article
Repost0

Lettres ouvertes

Publié le par CDI - LARPS

SÉLECTION DE LETTRES OUVERTES RÉDIGÉES PAR DES ÉLÈVES DE TERMINALE BAC PRO

 

 

21 novembre 2021

Cher élève du LARPS,

On connaît tous la sensation désagréable d’avoir faim, mais après le self on se sent tout de suite mieux ! Ce n’est malheureusement pas le cas pour tous… Dans le monde, des millions de personnes ne peuvent pas manger à leur faim et sont confronté à la famine. Je suis sûre que beaucoup d’entre vous le savent déjà mais que faisons-nous ? Rien. Pratiquement tous les pays dans le monde sont touchés, sois 815 millions de personnes. Ce qui engendre des problèmes de santé comme, le retard de croissance chez l’enfant. En parallèle, d’autres pays ont des problèmes de surpoids. Saviez-vous que l’obésité est la cinquième cause de mortalité au niveau mondial ?

Malgré ses affreuses nouvelles, je suis optimiste ! Certes il y aura toujours des obstacles mais nous pouvons les surmonter. Comment, me diriez-vous ? En créant des campagnes contre la famine par exemple. Vous, collégiens et lycéens, informer vos proches et vos amis ! J’ai l’espoir que vous pouvez changer les choses. L’alimentation est l’un des plus gros problèmes dans le monde. Ce témoignage le démontre : Joseph Kim, est un réfugié nord-coréen de vingt-trois ans. Il parle de son expérience lors de la conférence TEDGlobal à Edimbourg. En 1994, à quatre ans, il vit dans la pauvreté avec ses parents et sa sœur aînée. Une grande famine tue un million de nord-coréen. A treize ans il voit son père mourir de faim. « La faim est une humiliation. La faim c’est le désespoir », dit-il. Chers lecteurs, n’avez-vous pas envie d’aider ces personnes ? N’avez-vous pas envie de régler le problème de la famine ? N’avez-vous pas envie d’une égalité de l’alimentation pour éviter la famine et l’obésité dans le monde ?

Je trouve cette situation désolante et je me pose beaucoup de questions, malheureusement sans réponse. Pourquoi les pays riches n’aident pas les pays en difficulté à se nourrir ? Moi-même je ne sais pas. Ce que je sais pourtant, c’est que cela dure depuis bien trop longtemps. Peu de choses ont été faites, ni hier, ni aujourd’hui. Mais demain, la malnutrition grandira. Chez nous, on utilise beaucoup l’expression « mourir de faim » sans savoir que c’est vraiment le cas pour d’autres personnes…

Alors je demande à vous, lecteurs de ce blog, de vous battre contre la malnutrition. Comme je vous l’ai déjà dit, plusieurs possibilités peuvent aider les autres. Vos paroles ne seront pas du vent, au contraire, nous serons encore plus à vouloir aider les pays en difficulté. Mais ce n’est pas tout ! On n’a plus le droit d’ignorer les collectes pour les Restos du cœur à la sortie des supermarchés. On n’a plus le droit d’ignorer les appels aux dons des ONG qui se battent sur les terrains des pays en développement. Parler ne suffit pas. On serait trop lâches en se contentant de reproduire les discours des puissants de ce monde que l’on critique par ailleurs. Trop souvent nous disons qu’il est temps d’agir et de faire la différence, mais nous continuons comme avant… Il serait impardonnable de laisser le monde de demain dans la faim extrême, dans les problèmes de santé et bien d’autres soucis terribles ! Tout nous indique que nos systèmes alimentaires doivent être modifiés. Maintenant. L’humanité a faim de changement. Il est temps de la rassasier. Si je vous écris via le blog du lycée c’est parce que j’ai confiance en vous et à votre détermination.

Margaux Fournier

 

 

 

 

 

 

Mauléon, le 22/11/2021

Chers camarades,

Vous qui aujourd’hui, lisez ces quelques lignes que j’ai écrite, je vous remercie de prendre le temps pour le lire. Je vais vous faire part de mon opinion sur un sujet qui me tient à cœur : les inégalités d’accès à l’eau. J’ai décidé de l’aborder car je trouve révoltant et anormal que tout le monde n’est pas accès à de l’eau potable. Cela ne devrait pas exister, là maintenant, dans notre société actuelle. Je veux vous faire réfléchir, réagir et vous convaincre de l’absurdité de la situation.

Actuellement, nous sommes plus de sept milliards de personnes dans le monde et pourtant, c’est près de deux virgule deux milliards qui  ne disposent d’aucun accès approprié voire pas du tout à l’eau potable pour se laver, s’hydrater, se nourrir… Amina est un bébé de quinze mois, vivant au Yémen, dans le sud-est de l’Arabie, dans une famille de huit personnes. Le Yémen est un pays ravagé par les violences et les guerres. À cause de ces dites guerres, les parents d’Amina travaillent beaucoup pour recevoir un petit revenu ce qui fait qu’ils ne ramènent que peu de vivres comme l’eau et la nourriture. Du coup, les enfants se retrouvent, la majeure partie du temps, le ventre vide et sont obligés de se nourrir d’aliments et d’eau insalubre. Les jours passent et l’état de santé d’Amina se dégrade. Elle souffrait de diarrhées à répétition et a donc perdu beaucoup de poids. Face à cette situation, les parents l’ont emmenée dans un centre où des médecins l’ont examinée. Il s’avère que la pauvre enfant souffrait de malnutrition aiguë sévère dû à la consommation d’eau non potable. Malgré les traitements donnés, son état se détériorait vu qu’elle continuait de consommer de l’eau non traitée. Ses parents, malgré leurs faibles revenus, ont réussi à lui fournir de l’eau potable pendant un mois ce qui a amélioré son état. Au Yémen, une bouteille d’un litre et demi coûte cent cinquante rials yéménites (monnaie du Yémen) soit environ vingt-cinq centimes. Au vu de l’économie et de la situation politique du Yémen, vingt-cinq centimes représente bien une somme luxueuse que la plupart des habitants ne peuvent s’offrir. Chaque année, un demi-million d’enfants meurent de diarrhées ou d’autres maladies telles que le Choléra. Est-ce normal que de telles choses se passent dans ce pays ? Est-ce normal que les personnes souffrent le martyre à cause de leurs manques de moyen ? Est-ce normal que de nombreux enfants meurent chaque année ? Je ne pense pas !!

Ces différences entre les pays, ce n’est pas un hasard si cela se produit. Tout d’abord, l’inégalité d’accès à l’eau est due à la situation économique et politique du pays. Les personnes vivant dans des pays tels que le Yémen, l’Inde, perçoivent un salaire tellement faible, qu’elles ne peuvent pas subvenir à leurs besoins et n’ont pas d’eau potable. Trouvez-vous normal que des personnes comme vous et moi, travaillant comme des esclaves, ne puissent même pas se procurer une simple bouteille d’eau ? Non ! Ce n’est pas acceptable ! Ensuite, la pollution et le gaspillage de l’eau sont aussi tributaires de cette différence. Eh oui, mes amis, vous pensiez que l’écologie et le respect de l’environnement n’étaient pas si importants, voire peut-être un complot ? Vous et moi, sommes concernés par ce problème. On contribue tous au phénomène de sécheresse dans le monde. Par exemple, les rejets de de dioxyde de carbone (CO2), de méthane (CH4), de protoxyde d’azote (NO2) par les véhicules, les machines, les moyens de chauffage, participent grandement à l’augmentation de l’effet de serre et du coup à l’élévation des températures sur Terre. Qu’en pensez-vous maintenant ? Pour finir, les violences et les guerres accentuent cette problématique d’accès à l’eau. Ces pays se retrouvent au centre de grands conflits rendant la situation des habitants plus précaire qu’elle ne l’est déjà. On peut citer l’Afrique, l’un des continents le plus touché par les guerres, dont près d’un million de morts sont constatés par ce manque d’eau à cause du contrôle de cette ressource lors de la guerre. L’eau est primordiale pour leurs survies. C’est bien trop énorme, voire impossible à croire mais hélas, c’est la vérité, la dure réalité.

Pourtant, je suis sûr que certains d’entre vous, vous dîtes : « Mais c’est impossible que je contribue à ce phénomène, tu me racontes que des foutaises ! ». Et pourtant… tout le monde est concerné par ce problème. Chaque année plus de trois cent mille milliards de litres d’eau sont gaspillés par de petits gestes que l’on laisse passer inconsciemment. Par exemple, laisser le robinet ouvert, prendre des bains alors que la douche est plus économique, faire beaucoup de lessives ou de vaisselles. Toute cette eau rejetée, ne pensez-vous pas que ces personnes en déshydratation en souhaiteraient un tout petit peu ?

En conclusion, nous sommes tous concernés par ce problème et nous avons un très grand impact à ce sujet, donc réagissez ! Nous pouvons tous aider et contribuer à réduire ces inégalités alors aidons ! Aidons ces pauvres personnes en manque d’eau. On peut tous le faire ! On peut réduire notre consommation d’eau par exemple en privilégiant la douche au bain, utiliser des lingettes nettoyantes pour faire sa toilette, éviter de laisser le robinet ouvert trop longtemps. Il existe une multitude de gestes que chacun d’entre nous peut réaliser quotidiennement  pour éviter que chaque personne ne se retrouve dans la situation d’Amina. Personne ne le veut, voire qu’ils meurent, n’est-ce pas ? Si vous aussi, êtes concernés par ce problème, je vous invite à faire des dons à des associations telles que « l’Unicef » ou « Action contre la faim » elles aussi concernées par ce problème. Ensemble, stoppons les inégalités face à l’accès à l’eau ! Nous pouvons et devons-y arriver !

Je vous remercie d’avoir lu ceci, cordialement,

URRUTIA Xabi

 

 

 

 

Mauléon, 22/ 11/ 2021

 

            Cher lecteur, chère lectrice,

            En 2018, d’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), un virgule quatre pourcent des violences touchent des personnes de quatorze ans et plus. La violence est un acte infâme et inhumain qui touche de nombreuses personnes dans le monde, sous différentes formes physiques, sexuelles, psychologiques ou encore de privation et de négligence. Il en existe ainsi différents types mais celle qui me touche le plus et contre laquelle je souhaiterais combattre et qui je l’espère, réussira à vous toucher et à vous faire réagir. Pour aider ces personnes qui souffrent de la violence auto-infligée, la violence contre-soi.

            La violence contre-soi consiste à s'infliger des blessures physiques ou psychologiques. Ce n’est généralement pas un acte anodin, cela est dû à des gestes de violences verbales, physiques ou d’humiliations de façon répétée ou insistante de la part de quelqu’un de loin ou de près. D’après le gouvernement, dans les établissements scolaires sept cent mille élèves sont victimes de harcèlement, cela représente un pourcentage de quinze pourcent des élèves qui sont concernés soit neuf pourcent en tant que victimes et six pourcent en tant qu’auteur et cela dans seulement un établissement.

            J’ai connu quelqu’un, il y a maintenant plusieurs années. Cette personne était, d’après les autres, différentes et à cause de cela, elle faisait l’objet de nombreuses moqueries. Elle était victime de violence de la part de ses camarades. Elle était seule, sans amis. Seule, sa mère la soutenait. Malgré cela, elle en est arrivée à se dénigrer, à s'auto-mutiler et à attenter à sa vie, pour pouvoir enfin mettre un terme à sa souffrance.

            Tous ces actes de violence, d’auto-mutilation sont la répercussion d’évènements qui l'ont traumatisée harcèlement, environnement ou proches toxiques… Un dénigrement de soi-même, un complexe répété et jugé par les autres, une tension importante voire un simple besoin impulsif… Tout cela engendre une baisse de confiance en soi des personnes touchées qui a un moment, après avoir accumulé toutes les critiques, les insultes, les coups, les moqueries, les humiliations… Sans jamais rien dire et sans jamais avoir quelqu’un sur qui s’appuyer, finissent par craquer , former une coquille et s’infliger entailles, hématomes, auto-vomissement ainsi qu’une perception négative d’elle-même ou bien même le suicide.

            Alors, levez-vous et allez voir cette fille ou ce garçon seul au fond de la classe ! Elle a peut-être besoin d’aide et n’ose pas le demander, par peur d'aggraver la situation ou d’être la cible de nouveaux quolibets de la part d’autrui ! Battez-vous contre cette violence qui reste cachée dans l’ombre mais qui est pourtant bien présente et levez-vous ! Allez voir un parents, un professeur, la gendarmerie. Restez anonyme si vous le souhaitez ! Mais ne laissez pas une personne innocente s’infliger lames et autres luxations sur le corps déjà bien assez meurtri par la bêtise de l’Homme.

            A vous, les générations à venir, à vous, les adolescents qui préférez être scotché à vos cellulaires et à vos réseaux nauséeux ! N’avez-vous donc rien d’autre à faire ? Préférez-vous rester les bras croisés pendant que d’autres personnes de votre entourage subissent cet affront ? La violence auto-infligée peut toucher n’importe qui : un parent, un frère, une sœur, un inconnu, et rien ne changera si vous n’essayez pas au moins de lever le petit doigt pour aider une autre personne que vous-même ! Alors stop à la violence ! Stop à la violence auto-infligée à cause d’une personne qui a préféré rester spectateur au lieu de monter sur scène et de sauver ce “bouc émissaire”, ce “souffre-douleur” qui voulait simplement avoir une vie normale…

Ainsi j’espère avoir réussi à susciter en vous un peu d’intérêt et au delà réveiller vos consciences pour lutter contre cette violence invisible.

 

Luna Burghraeve

 

 

 

 

Oloron le 01/11/2021

Chers lecteurs, Chères lectrices,

 

Je vous écris afin de vous sensibiliser à la pollution marine. Ce sujet nous concerne TOUS et TOUTES ! Nous DEVONS nous y intéresser et en savoir suffisamment afin d’Y METTRE FIN !!! Les océans et les mers sont essentiels à la survie humaine, nous nous DEVONS donc de les protéger. Pour y parvenir, je voudrais que nous nous y mettions tous !

Nous sommes LA génération la plus à même de faire changer les mentalités. Nous sommes les derniers à pouvoir sauver le monde avant que l’Humain et ses actions ne le détruisent inexorablement.

Je m’adresse d’abord à VOUS, Lycéens du LARPS, car j’espère que vous en parlerez autour de vous et que, par conséquent, et tous ensemble, nous sensibiliserons le plus grand nombre de personnes !

CHAQUE ACTE, CHAQUE COMPORTEMENT que vous adopterez CHAQUE JOUR se doit de contribuer à cette lutte contre la pollution, pensez-y ! Elle est le résultat de tout ça…

La mer et les océans sont souvent considérés comme la poubelle de l’homme. Le plastique jeté dans l’eau ne se dégrade pas et a des impacts sur la vie en milieu aquatique et sur l’Homme indirectement.

On estime à huit millions de tonnes par an la quantité de plastique jetée dans les eaux marines ! Cette quantité détruit les écosystèmes aquatiques, menace la vie d’espèces marines et entraîne la perte de millions d’animaux. Cela génère des blessures de la faune marine, des noyades ou l’étouffement par ingestion de plastique.

Chaque année, un million d’oiseaux et cent mille mammifères marins sont tués par les déchets aquatiques. Ensuite, les déchets tels que le verre, les seringues se retrouvent sur le bord des plages et représentent donc un énorme danger pour tous ! Indirectement, le plastique transformé en microparticules va être ingéré par les espèces marines et ainsi, en suivant la chaîne alimentaire, se « retrouver » dans les aliments que NOUS consommons.

Réduisons cette pollution qui tue notre faune, nos mers et nos océans ! Il existe des solutions !! Mettons-les en œuvre, individuellement ou ENSEMBLES. AGIR POUR SOI C’EST AGIR POUR TOUS !! Des associations de lutte existent, informez-vous, aidons-les, soutenons-les. De nombreuses actions peuvent être mises en place, c’est à nous tous de changer nos comportements. Par exemple, lorsque nous allons en bord de plage, pensons à recueillir nos mégots de cigarette et nos emballages et déchets de nos pique-nique dans une poche plastique que nous jetterons dans les poubelles adaptées ; nous pouvons participer aux collectes organisées par les associations afin de ramasser les détritus en bord de plages, de gaves etc… TANT ET TANT D’AUTRES « PETITES CHOSES » peuvent être organisées.

BATTONS-NOUS !

 

Océane GUILLORIT

 

Publié dans 2021 2022

Partager cet article
Repost0

Les 3èmes en visites d’entreprises

Publié le par PA

Dans le cadre de leur parcours avenir, les élèves de 3èmes ont bénéficié tout au long du premier trimestre d’ateliers animés par Laure Etcheberriborde d’AZIA et par Babé Elissondo de l’ODACE. 

Ils ont dans un premier temps découvert grâce à des vidéos des métiers exercés localement par des jeunes. Ils ont ensuite choisi des entreprises qu’ils voulaient découvrir en Soule et préparer des questionnaires à utiliser lors de leurs visites. Enfin, Jeudi 9 Décembre, ils ont rencontré les différents professionnels et échanger avec eux. 

Trois groupes avaient été constitués en fonction des souhaits des 3èmes et de leurs centres d’intérêt : 

  • - Le premier groupe s’est rendu au cabinet vétérinaire de Belzunce puis au collectif souletin. 

  • - Le second est allé à la pépinière d’entreprises de Libarrenx pour rencontre un infirmier à domicile. Dans un second temps, il a participé à un atelier sur la création d’entreprises animé par Babé. 

  • Le troisième a visité la ferme Arrokain à Musculdy puis a rencontré le responsable de la génétique du centre ovin. 

Cette après-midi a été très enrichissante pour les élèves qui ont eu la chance de rencontrer des gens passionnés par leurs métiers. 

Porcs basques de la ferme Arrokain
Visite de la ferme Arrokain

 

Publié dans 2021 2022

Partager cet article
Repost0

Les 4èmes en visite à l’usine d’espadrilles Armaité

Publié le par PA

Dans le cadre de leur participation au concours Pré Vert, les 4èmes se penchent sur l’histoire de la ville de Mauléon et plus particulièrement sur celle des Hirondelles, jeunes femmes espagnoles (d’Aragon et de Navarre) qui de 1880 à 1930 traversaient la montagne pour passer l’hiver à Mauléon et travailler dans les usines d’espadrilles.

Dans le cadre de leurs recherches, ils ont pu visiter l’usine d’espadrilles Armaité située à Idaux Mendy. Là, Pascale Pereira a eu la gentillesse de leur faire visiter les locaux, de leur montrer les étapes de fabrication d’une espadrille et de leur faire partager ses connaissances sur les Hirondelles.

Un grand merci à elle !

 

Publié dans 2021 2022

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>